Historique

Pendant dix ans à Paris, Joël courrait toujours en regardant sa montre et en répétant : « Je suis grave à la bourre ! ». Sa vie était une éternelle course contre la montre qu’il gagnait chaque soir au moment d’ouvrir son restaurant aux buttes-Chaumont. A chaque ouverture Il devenait alors souriant et accueillait chacun de ses hôtes avec sa même bonne humeur, comme si de battre fort, son cœur ne se lassait jamais. Son heureuse nature est en fait, son meilleur atout. Il le sait et le cultive bien précieusement pour lui et pour les autres. Rien n’est plus important à ses yeux, que ces moments de partage qu’il vit quotidiennement dans un environnement qu’il a façonné à son image. Sa personnalité chaleureuse, c’est l’ingrédient liant qui ajoute de la saveur à sa cuisine.
Pourtant, il y a du travail derrière cette machine que Joël s’évertue à huiler, de la volonté et de l’opiniâtreté. Notre homme ne s’arrête jamais, animé qu’il est par le mouvement, le goût du défi et le plaisir de faire… Son énergie, il la puise en Guadeloupe où il a posé ses valises depuis. C’est d’ailleurs une véritable toile qu’il tisse depuis de nombreuses années entre les Antilles et la métropole mais aussi l’Afrique. Avec l’aisance d’un funambule, il marche sur cette frontière qu’il a dessiné, entre son attachement pour ses racines et son goût de la modernité. Une riche déambulation qui nourrit sa créativité. L’esprit de ce quinquagénaire fourmille d’idées. Et ce ne sont pas les clients du Pied de Kénèt qui s’en plaindront…